Le passage par un courtier pour son crédit immobilier devient la norme... chez les jeunes

Le 18 Juin 2019

 

Chez les Français âgés de 18 à 34 ans qui ont un prêt immobilier à rembourser, 61% d'entre eux sont passés par un courtier pour obtenir leur crédit. En proportion, c'est trois fois plus que chez les 50 ans et plus.

 

Un peu moins d'un tiers des Français (31%) ont un crédit immobilier en cours, selon un sondage d’OpinionWay*. Un chiffre très proche de ce que constatait l'Insee dans son enquête patrimoine 2014-2015, avec 28,8% des ménages endettés pour motif immobilier. Si le chiffre d'OpinionWay est stable par rapport à la précédente édition de l'étude, qui datait de 2015, les emprunteurs, eux, ont changé. Ils sont plus jeunes. Ainsi, les personnes âgées de 65 ans et plus sont moins nombreuses à rembourser un crédit (14% des emprunteurs, -6 points depuis 2015), alors que la part des personnes âgées de 35 à 49 ans progresse fortement (+7 points à 52%).

 

Parmi ces Français qui possèdent un crédit immobilier, 35% ont fait appel à un courtier. Un chiffre relativement bas mais qui progresse de 6 points par rapport à 2015 (où il était donc de 29%). Cette augmentation est en grande partie tirée par les jeunes générations et les classes aisées. Les personnes âgées de 18 à 34 ans sont plus enclines à avoir recours à un courtier (61%, +21 points depuis 2015) que les autres catégories d’âges (21% pour les personnes âgées de 50 ans et plus par exemple, un chiffre stable). La part des CSP + obtenant un crédit via un courtier a également fortement augmenté, passant de 28 % à 44 % entre 2015 et 2019. A ce tire, les propriétaires parisiens se distinguent également. L'Ile-de-France est ainsi la région où les emprunteurs font le plus appel à un courtier. Ils sont désormais 50% parmi ceux qui remboursent un crédit, contre 36% en 2015.

Pas uniquement des motivations financières

D'ailleurs, même ceux qui n'ont pas signé leur crédit via des courtiers ont tendance à se renseigner auprès d'eux. 8% sont dans ce cas, toujours parmi ceux qui ont un prêt à rembourser. Ce qui fait que 43% des Français qui règlent encore des mensualités ont donc été en contact avec un courtier lors de la recherche ou la souscription de leur crédit.

Mais qu'est ce qui pousse les Français à passer par un courtier ? Si les motivations financières priment, il existe d'autres raisons. 55% d’entre eux cherchent à obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux, 27% à gagner du temps, 23% veulent être conseillés et accompagnés dans l’ensemble de leurs démarches, tandis que 17% refusent de négocier avec leur banque, précise le sondage.

Autre enseignement de cette enquête : le contact humain prime toujours. Les Français qui ont eu recours à un courtier ont majoritairement été reçus dans une agence physique, dans près 80% des cas. Ainsi, sur les 35% de personnes ayant fait appel à un courtier, 27% des emprunteurs sont passés dans une agence, contre 8% qui se sont contentés du site internet d’un courtier avant de signer. Même chez les 18-34 ans, cet écart est très marqué. Parmi les 61% de 18-34 ans ayant eu recours à un courtier pour leur crédit en cours, 40% ont choisi d'aller en agence, contre 21% qui ont fait appel à un courtier en ligne. Preuve que la rencontre physique avec un professionnel est encore plébiscitée.

*Sondage OpinionWay réalisé les 30 et 31 janvier 2019 auprès d’un échantillon de 1008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas (au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence).

 

Programme neuf
La Baule - 44500
  • Appartement
  • 29m²
  • 1 pièce(s)
164 000 €
Prix constructeur